Essai Shelby Cobra 427 ’66

Les sensations sont d'époque...

Compliqué de parler de cette Cobra 427 de 1966. Voiture mythique à la fin des années 60, elle fait clairement son âge aujourd’hui au niveau du pilotage. Elle est aussi belle que difficile à conduire, elle part dans tous les sens, la puissance est excessive, et seulement au prix de sacrifices et d’une grosse prépa, on arrive à en tirer quelque chose…

La vidéo de mon hotlap ci-dessous, 7:17.427 pour un tour avec la voiture paramétrée à 700pp.

Présentation de la Cobra '66 sur Gran Turismo 7

Le championnat du monde des constructeurs de la FIA, un championnat d’endurance où s’est illustrée la Shelby Cobra, se distinguait de la catégorie GT par l’absence de limitation de cylindrée.

Afin de vaincre la firme rivale Ferrari dans cette catégorie, Shelby American décida d’employer un moteur de très grosse cylindrée. À l’époque, Ford disposait d’un 7 litres, le 427 « Side Oiler », un moteur de compétition destiné au stock-car. Il fut retenu pour la Cobra et c’est ainsi que le développement de la Shelby Cobra 427 débuta à la fin de 1964. Au printemps de 1965, le prototype était prêt.

Un problème apparut cependant très vite : alors que le moteur 289 générait 350 ch, le 427 Side Oiler en développait environ 500 ch. Phil Remington, responsable de la conception chez Shelby America, parvint à la conclusion que la suspension serait incapable d’encaisser une telle puissance. Il fallut par conséquent abandonner la suspension à lames latérales au profit d’une plus classique double triangulation à ressorts hélicoïdaux.

La Shelby Cobra 427 franchit le seuil des 100 exemplaires produits nécessaire à l’homologation par la FIA et put prendre part aux compétitions en catégorie A du SCCA dès le début de la saison 1966. La production totale de Shelby Cobra 427 fut de 348 exemplaires, dont 88 destinés à la compétition ou aux essais.

La 427 SC est un modèle routier doté d’équipements de compétition et seuls 31 exemplaires furent construits avec ces spécificités depuis ses débuts.

Shelby Cobra 427 '66 Hotlap sur la Nordschleife en vidéo

Lire la vidéo

Bilan de la Cobra 427 '66

Préparée à 700pp et rabaissée à 450 chevaux (c’est vraiment inconduisible sinon), la Shelby Cobra fera plaisir aux amoureux du drift à chaque virage. L’avant chasse dans tous les sens, c’est marrant, mais c’est pas comme ça qu’on réussit des chronos. Un peu déçu, mais c’était connu depuis 60 ans que c’était une caisse à savon de 500 chevaux. Ah, les muscle cars américains… Définitivement pas mes voitures favorites !

Coup de vieux

0 /10
La note

ça pourrait aussi vous intéresser

Voitures GT7

Essai Ferrari F40 ’92

La première Supercar « routière ». Elle est apparue alors que j’avais 10 ans et elle n’a pas pris une ride !

Verified by MonsterInsights