Essai Nissan GT-R Nismo ’17

"Godzilla" est effrayante...

Au tour désormais du mythe de la Supercar Japonaise absolue : la Nissan GT-R Nismo ’17. La R35, évolution successive des R34, R33, R32… Déjà un monstre d’origine, capable de déposer les meilleures Ferrari dans les années 2010 sur place, on parle là d’une préparation Nismo, le département « Sport » de Nissan.

Pour ce test, j’ai monté la voiture à 800pp, pas loin de 1000 chevaux, allégée à 1287 kg, les 4 roues motrices faisant le boulot, la tenue de route est irréprochable malgré la puissance démesurée du monstre.

La vidéo de mon hotlap ci-dessous, 6:19.073 pour un tour avec la voiture paramétrée à 800pp. Ça pousse !

Présentation de la GT-R Nismo '17 sur Gran Turismo 7

Modèle de pointe de la R35 GT-R en 2014, la GT-R NISMO n’évoluera réellement qu’en 2017.

Ses caractéristiques de base restent les mêmes, avec une carrosserie soudée et des renforts de structure supplémentaires pour plus de rigidité, l’utilisation de turbines GT3 et un moteur réglé à 600 ch/651,7 Nm. Le cadre du pare-brise sera toutefois renforcé pour améliorer la rigidité. La suspension choisie, une Damp Tronic ECU, améliore le confort en ville après les virages serrés sur circuit.

L’aérodynamique change elle aussi de façon significative. Le becquet et le pare-choc avant avec canards latéraux, ainsi que leurs contrepoints arrière, sont conçus par un ingénieur en aérodynamique engagé dans la course Super GT sur route. Cela permet à l’appui à 300 km/h d’être 100 kg plus important par rapport à la GT-R standard.

Nissan GT-R Nismo '17 Hotlap sur la Nordschleife en vidéo

Lire la vidéo

Bilan de la GT-R Nismo '17

Préparée à 800pp et surboostée à 950 chevaux (en avait-elle vraiment besoin ?), la GT-R est définitivement le monstre ultime de la Supercar de série Japonaise.

Avec un Turbo très haut régime et toutes les pièces de prépa « extrêmes », l’avion devient carrément un missile, très agréable au pilotage, mais qui aurait gagné en confort avec un poil moins de patate (950 chevaux, on est quasiment au double des voitures de course Gr.3 qui ont une aéro largement supérieure).

Coup de force

0 /10
La note

ça pourrait aussi vous intéresser

Voitures GT7

Essai Ferrari F40 ’92

La première Supercar « routière ». Elle est apparue alors que j’avais 10 ans et elle n’a pas pris une ride !

Verified by MonsterInsights