Essai Toyota GR Yaris RZ ’20

La dernière citadine survitaminée Japonaise en cache une autre !

Sortie en 2020, la version extrême de la citadine Nipponne a choqué tout le monde. 272 chevaux, 4 roues motrices, ça choque dans une ère de la sous-consommation.

La vidéo de mon hotlap ci-dessous, 6:58.420 pour un tour avec la voiture paramétrée à 700pp.

Présentation de la GR Yaris RZ '20 sur Gran Turismo 7

Au fil des années, Toyota n’a cessé de se frotter au championnat mondial de rallye (WRC) pour améliorer ses voitures de sport. Le véhicule développé comme base de la nouvelle voiture de rallye 2021 est la GR Yaris.

Sous ses allures de gentille petite compacte, elle n’en est pas moins une machine de course taillée pour le WRC. Cette 3 portes, qui combine deux modules, TNGA GA-B et GA-C, a été renforcée pour un maximum de rigidité, tout en réduisant le poids et en abaissant le centre de gravité. Les pare-chocs arrière élargis laissent soupçonner son véritable potentiel, tandis que le toit en carbone, qui plonge vers l’arrière, permet d’optimiser le flux d’air lorsque l’aileron est en place.

Le moteur de cette RZ quatre roues motrices est un G16E-GTS 3 cylindres turbo de 1,6 litre. Le moteur le plus récent de la marque, le plus petit et le plus léger de sa classe, capable de développer 200 kW (272 ch) / 370 Nm. Le tout est couplé à une transmission manuelle à 6 rapports. La transmission est elle aussi très intéressante, avec un différentiel central à gestion électronique qui règle la répartition du couple avant/arrière. Le modèle « RZ High Performance » est de plus équipé de DGL Torsen sur les différentiels avant et arrière, pour une traction à toute épreuve.

Le modèle spécial « 1st Edition » a été annoncé en même temps que la GR Yaris en janvier 2020. Cette édition limitée spéciale est réservée à ceux qui ont précommandé la voiture, signée par le pilote en chef « Morizo » et équipée d’options en édition limitée telles que des jantes en aluminium spécialement élaborées.

Toyota GR Yaris RZ '20 Hotlap sur la Nordschleife en vidéo

Lire la vidéo

La surprise du chef !

Feature disponible pour quelques voitures dans GT7, le swap permet de modifier le moteur d’une voiture et d’y coller généralement un moteur plus gros, d’une voiture spécifique appartenant à la même famille, groupe, origine…

Dans le cas présent, on peut coller à cette petite GR Yaris RZ de 3 cylindres et 272 chevaux… Un moteur 2JZ-GTE, celui-là même de la Toyota Supra (!!!). Développant de base plus de 300 bourrins, son 6 cylindres en ligne, bi turbo est très largement améliorable pour monter à + de 700 chevaux.

Ca reste un jeu vidéo, je vois pas comment un tel moteur 3 litres rentrerait dans une si petite voiture en vrai, mais pour le coup, parmi les différents swaps disponibles dans le jeu, c’est sûrement un des plus agréables à piloter.

Du coup, je vous mets la vidéo de mon hotlap sur la version surboostée 2JZ-GTE de la petite Yaris, avec un méchant 6:50.802 en prépa 700pp (oui, mieux que la F40 !!!).

Et le hotlap de la version swappée !

Lire la vidéo

Bilan de la GR Yaris RZ '20

Préparée à 700pp, la GR Yaris RZ ’20 procure des sensations de conduite incroyables pour une « simple » citadine 3 cylindres. Ses 4 roues motrices l’emmènent partout et son chassis est excellent.

Cependant, c’est son jumeau diabolique qui la rend encore plus fabuleuse : la version swappée avec un moteur de Supra, le légendaire 2JZ-GTE. On passe d’un coup de 272 chevaux (quand même…) à pas loin de 500 quand on la bride à 700pp. Et c’est dans cette configuration que les chronos tombent : 6:50 sur la Nordschleife, soit un meilleur temps que la F40, la Cayman GT4, la 959 ou la Huracan Gr.4 par exemple. Diabolique je vous dis.

Petit mais costaud

0 /10
La note

ça pourrait aussi vous intéresser

Verified by MonsterInsights